ÊTRE PARENT : UN TRAVAIL D'ÉQUIPE

 

À la naissance d'un enfant, les parents deviennent tous deux titulaires de l'autorité parentale. Ce principe juridique se partage et se pratique conjointement, et ce, même si la garde légale n'est dévolue qu'à un seul des parents, alors que l'autre exerce des droits d'accès. Concrètement, qu'est-ce que l'autorité parentale?

 

Lorsqu'un jugement de garde est prononcé en faveur de l'un ou l'autre des parents, cela n'a pas pour conséquence de faire perdre, au parent non gardien, son autorité parentale. Au contraire, la garde n'est qu'un des attributs de celle-ci. Du reste, toutes les décisions importantes doivent être prises d'un commun accord entre le parent gardien et le parent non gardien.

 

Il faut toutefois faire attention, les décisions dites « importantes » ne sont pas celles du quotidien. En effet, il faut éviter que le parent non gardien passe son temps à faire incursion dans la vie de l'autre. Les décisions de la vie courantes reviennent au parent gardien.

 

L'autorité parentale : Parent un jour, parent toujours.

 

« Les père et mère ont, à l'égard de leur enfant, le droit et le devoir de garde, de surveillance et d'éducation. Ils doivent nourrir et entretenir leur enfant. » (art.599 C.c.Q).

 

Le principe d'autorité parentale est classifié en droits et devoirs et ceux-ci en définissent les limites. Les parents qui vivent toujours ensemble se consultent naturellement sur ces questions : Quelle école fréquentera le plus jeune? Enverra-t-on l'aînée dans un voyage scolaire à New York? Et le cadet, lequel souffre d'un déficit de l'attention, devrait-il suivre un traitement particulier?

 

Les parents séparés ou divorcés, quant à eux, ne se voient en aucun temps limités dans leur capacité de prendre ou de surveiller les décisions prisent au regard de leurs enfants. En effet, l'autorité parentale se concrétise dans le fait même d'être parent.

 

Droit et devoir de surveillance et d'éducation, distincts du droit de garde

 

Le parent non gardien a un droit et un devoir de surveillance quant aux décisions prises par le parent gardien. Cela signifie que les parents doivent, de concert, s'interroger et décider, de se qui convient le mieux pour leur enfant. À ce sujet, le parent gardien doit toujours transmettre à l'autre parent, les renseignements relatifs à la santé, à l'éducation et au bien-être de l'enfant. Il sera en effet possible pour un parent de s'adresser au tribunal si un décision prise par l'autre lui semble ne pas correspondre au meilleur intérêt de leur enfant.

 

L'intérêt supérieur de l'enfant

 

Par ailleurs, il importe de rappeler que chaque décision doit être prise en tenant compte du meilleur intérêt de l'enfant. Ce facteur primordial doit primer sur toutes les décisions prises au regard de l'autorité parentale.

 

Il importe de garder en tête que chacune des décisions importantes prises pour les enfants doivent être prises conjointement. C'est non seulement un devoir, mais aussi un droit.